La Suisse avant-dernière en investissements IT

En terme d’investissements IT, la Suisse se trouve en avant-dernière place, devant la Grèce. Ceci n’est pas la seule conclusion surprenante de notre rapport.

businessmen-1000934_640

Une enquête internationale d’Arlington Research pour EMC révèle que seul 23% des Suisses interrogés et travaillant dans ces métiers ont obtenu une augmentation de leur budget IT l’année dernière, ceci la place donc avant-dernière, derrière 26 autres pays.
Les réponses d’environ 3000 CIO’s peignent un tableau sombre et quelque peu inattendu pour leur secteur d’activité.

Le département IT en voie de disparition?

La transformation numérique augmente la pression sur les départements du secteur informatique.
De nombreux CIO’s doutent que leur département puisse surmonter les challenges croissants.
L’enquête le montre: 22% des Suisses interrogés pensent que leurs équipes IT ne maîtrisent plus les technologies relatives au métier et près de la moitié des participants prédit la disparition de leurs activités lors des trois années à venir.

Des enjeux nouveaux au sein de l’entreprise

Selon les participants, l’IT en entreprise manque de technologies d’infrastructure modernes et de méthodes de management adaptées. Il faudrait avant tout mettre en oeuvre l’alignement de la DSI sur les métiers (“Business-IT Alignment”) et le développement de son influence sur les domaines d’activité de l’entreprise.

Aussi peut-on s’attendre à ce que des parties de l’organisation comme la direction, le marketing ou la distribution prennent un rôle plus actif dans les prises de décision en rapport avec la numérisation qui ne seront plus sous l’unique responsabilité du département IT.

La pression venant de l’extérieur

44% des CIO’s suisses interrogés redoutent la remise en question de la gestion IT en interne. Le Cloud et d’autres fournisseurs externalisés pourraient reprendre la totalité ou la majeure partie des responsabilités de leur département.

binoculars2

Comment rester compétitif pour garder les opérations IT en interne

La mise en place d’infrastructures modernes et flexibles permet de se démarquer de la concurrence externe et constitue la base pour des évolutions futures.
Des formations en interne dans les domaines du savoir-faire “business”, du Cloud-Computing ou des infrastructures convergées pourraient aussi permettre de pallier la marginalisation des départements IT.

“Une infrastructure tournée vers l’avenir est en effet la clé pour surmonter les challenges, comme notre enquête le révèle: pour pouvoir mettre en place leur propre numérisation, les entreprises ont besoin d’objectifs alignés avec ceux de l’entreprise, efficaces et flexibles. Pour ceci elles nécessitent un centre informatique moderne: utilisant des systèmes convergés  et définis par logiciel.”
Volker Wenzel, Manager Presales chez VCE, Joint-Venture de EMC pour les infrastructures convergées

CX6qUDqWAAA5BT0

Comment relever ce challenge?

Une nouvelle définition du rôle des CIO’s est nécessaire: ils ne sont plus seulement des “maîtres de la technologie”, mais doivent aussi devenir des leaders et être à la pointe du changement.
Ils doivent se réinventer comme prestataires de services (“Service-Enablers”), membres seniors de l’équipe (“Senior Team Members”) et générateurs de valeur (“Value Drivers”).
Ainsi disposent-ils des compétences et des responsabilités nécessaires pour assurer le bon fonctionnement du département.
En collaboration avec leurs collègues, ils développent des stratégies innovantes et étendent la numérisation au travers de l’entreprise.
Ils génèrent ainsi de la valeur ajoutée en s’impliquant dans différents domaines comme l’engagement des clients ou les activités commerciales.
Forts de ces nouvelles responsabilités, il leur sera certainement plus facile d’argumenter en faveur d’une augmentation de budget.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *